ATELIER DE LANCEMENT DU PROJET « GLOBAL MONITORING FOR ENVIRONMENT AND SECURITY IN AFRICA (GMES-AFRICA)»

Le 14 mars 2019, s’est déroulé dans la salle de réunion de la Direction de la Production Halieutique (DPH/MAEP), l’atelier de lancement des activités scientifiques du projet « Global Monitoring for Environment and Security in Africa » (GMES-AFRICA). Organisé par l’Institut des Recherches Halieutiques et Océanologiques du Bénin (IRHOB/CBRSI) sur financement de la Commission de l'Union européenne et la Commission de l'Union Africaine, cet atelier a réuni une trentaine de personnes, provenant de 25 structures étatiques et organisations non gouvernementales. Ces participants sont pour la plupart, acteurs du domaine marin et côtier béninois et également, partenaires de l’IRHOB.

Le projet GMES-Afrique dont l’objectif principal est de fournir aux décideurs des informations et des outils d'observation de la Terre (OT) pour une gestion efficace des ressources marines et côtières en Afrique de l'Ouest est exécuté dans une dizaine de pays du Golfe de Guinée dont le Bénin. Cet atelier vise donc, à informer les participants sur les activités et les services à développer par le GMES Africa et l’IRHOB au cours dudit projet dont la durée est de 03 ans (2018 – 2021). La liste des participants est annexée au présent rapport.

L’atelier s’est déroulé en trois (03) phases : la cérémonie d’ouverture ; le déroulement de l’atelier et la cérémonie de clôture.

I- Cérémonie d’ouverture

Le mot de bienvenue aux participants a été prononcé par le représentant de la D/DPH, monsieur Gangbazo Herman. Il est suivi par le D/IRHOB qui a tout d’abord précisé que le projet GMES-Africa est la continuité du projet MESA clôturé en 2017. Il a, par la suite, présenté l’objectif du projet GMES-Africa qui oeuvre pour la gestion intégrée et durable de l’environnement marin et côtier en Afrique.

Le Directeur Général Adjoint du Centre Béninois et la Recherche Scientifique et de l’Innovation (DGA/CBRSI) a prononcé l’allocution d’ouverture de l’atelier. Il a par ailleurs, précisé que le projet GMES-Africa est une opportunité pour les pays côtiers de l’Afrique en général et le Bénin en particulier à cause de la dégradation avancée de l’écosystème marin et côtier. Pour finir, le DGA/CBRSI a souhaité plein succès aux travaux de l’atelier.

Cérémonie d’ouverture de l’atelier GMES-Africa

II- Déroulement de l’atelier

Un présidium composé de trois personnes a été mis en place pour la conduite des activités de l’atelier :

  • Président : M. Akitikpa Bernard (Agent de la DPH) ;
  • Secrétaire : Mme Agbaossi Cathérine (Agent de la DPH) ;
  • Rapporteur : M. Adjé Christian (Représentant IRHOB).

Présidium de l’atelier GMES-Africa

Une seule communication a été inscrite à l’agenda de l’atelier. Elle a été présentée par le Directeur de l’IRHOB, Monsieur SOHOU Zacharie. Le contenu de la présentation a rapport aux objectifs du projet GMES-Afrique et son financement, les pays concernés, les activités avec les avantages pour les pays et la durée du projet.

L’objectif de principal de GMES-Afrique est de fournir aux décideurs des informations scientifiques provenant des outils d'observation de la terre pour une gestion efficace des ressources marines et côtières en Afrique de l'Ouest. Comme objectifs spécifiques, il est prévu : le renforcement de la gouvernance maritime ; la sécurité et sûreté maritime ; la gestion de l'environnement maritime ; l’optimisation de l'économie maritime de la CEDEAO et la promotion de la sensibilisation et la recherche maritime. A cet effet, il est prévu la réalisation des activités comme : le renforcement des capacités régionales et nationales des producteurs d'informations scientifiques fondées sur les outils d'observation de la terre ; la sensibilisation à l’endroit du public par rapport à la nécessité de l'observation de la terre pour un développement durable et enfin le développement d’un cadre d’échanges pour promouvoir la collaboration intra-africaine et le libre accès aux données. Les pays concernés par le projet GMES-Afrique sont le Bénin, le Cap-Vert, la Côte d'Ivoire, le Ghana, la Gambie, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Libéria, le Sénégal, la Sierra Leone, le Togo et le Nigéria. financé conjointement par la Commission de l'Union européenne et la Commission de l'Union Africaine, le projet GMES-Africa est prévu pour durer 03 ans (2018 – 2021).

Présentation de communication à l’atelier GMES-Africa

La présentation est suivie de débats très enrichissants. Les acteurs ont cherché à connaitre l’impact du projet sur la population de pêcheurs. Entre autres les pêcheurs voudraient savoir si le projet peut aider à la création d’emploi dans le milieu marin et côtier. Selon eux, face aux changements climatiques qui entrainent l’amenuisement de la production halieutique le projet pourra-t-il contribuer la création des activités génératrices de revenus.

Les différentes préoccupations ont été prises en compte par le communicateur.

III- Cérémonie de clôture

Le discours de la cérémonie de clôture a été prononcé par le représentant du D/DPH et le D/IRHOB. Ils ont respectivement remercié les participants pour avoir répondu présents, à cet atelier et ont souhaité un bon retour à chacun d’eux.

 

Le rapporteur